Réputées pour leur efficacité, les pompes-immergées sont l’un des modèles les plus prisés du marché. Selon les retours d’expériences de nombreux utilisateurs et les avis des professionnels, la performance de ces types d’équipement de pompage leur offre un grand avantage par rapport aux pompes-de-surface. En effet, avec leur capacité à s’adapter à une importante hauteur de refoulement, les appareils submersibles sont les solutions tout indiquées pour aspirer l’eau d’un puits ou d’un forage. Le matériel peut alimenter un large réseau d’arrosage ainsi que tous les équipements électroménagers présents dans la maison. Mais pour parvenir à ce résultat, encore faut-il bien l’installer.

Les caractéristiques et composants essentiels d’une pompe immergée

La pompe immergée est conseillée pour les points d’eau qui se trouvent à plus de 8 m de profondeur. Elle doit sa grande capacité de refoulement à son fonctionnement. Par ailleurs, puisqu’elle est plongée dans l’eau, son moteur est automatiquement refroidi. C’est ce qui la rend encore plus efficace en cas d’usage soutenu. Avec ce modèle d’appareils de pompage, le risque de problème d’amorçage est nul. En outre, comparés aux pompes de surfaces, les équipements immergés offrent une meilleure discrétion.

Pour une installation réussie, il est important de connaître les principaux composants de la pompe de faire appel à une entreprise performante comme https://www.economo.fr/2010-pompes-immergees. Avec les modèles de pompes pedrollo-france et pompes well-pumps-France, les différents éléments essentiels du matériel sont présentés de manière à faciliter la pose. Ainsi, une pompe immergée est dotée d’une crépine. Ce dispositif lui permet de filtrer l’eau des grosses particules avant même qu’elle n’arrive dans la pompe.

Ensuite, vous avez le clapet anti-retour qui fait que l’eau reste dans le tuyau même si l’appareil n’est plus en marche. Le redémarrage se fait aisément puisque le système est toujours amorcé. Et puis, il y a le ballon vessie ou réservoir à vessie. Ce composant est utile, notamment si la pompe alimente des équipements électroménagers. Pour finir, la pompe est aussi munie d’un pressostat ou contacteur manométrique qui assure le fonctionnement automatique quand elle est couplée à un réservoir surpresseur (régulateur de pression).

Comment se déroule l’installation ?

La pompe immergée est transportable. Et bien que sa structure soit assez lourde, elle est assez facile à manipuler. Après que chaque élément soit connecté sur le matériel, on peut descendre l’appareil dans le puits ou le forage à l’aide du filin de suspension (accessoires de pompes). Ce câble est de même longueur que le raccordement électrique et sert à stabiliser les connexions afin d’éviter qu’elles ne subissent une forte pression. Le filin peut être fixé à l’ensemble grâce à des colliers de serrage. Il sera un composant pratique quand il faudra récupérer la pompe. Les filins métalliques sont les plus intéressants, mais on peut aussi opter pour un support en nylon si l’équipement n’est pas trop lourd ou si le point d’eau n’est pas trop profond.

Si la pompe est parfaitement posée, on peut maintenant s’occuper du montage des accessoires électriques. Il se peut qu’on ait besoin d’une rallonge. Mais l’idéal serait que le poste d’alimentation électrique soit situé à proximité. Bien sûr, il est important d’utiliser une jonction étanche afin d’éviter les problèmes de courts-circuits causés par l’humidité. Il faudra d’ailleurs s’assurer que toutes les connectiques électriques soient bien protégées. Les pompes immergées sont déjà livrées avec des coffrets de démarrage et de protection éclectique que l’on peut aisément fixer sur un mur ou un autre support pour plus de praticité.

L’entretien, une bonne pratique à ne pas oublier

Comme les pompes-de-relevage et les motopompes-thermiques, les modèles submersibles ne nécessitent aucun entretien particulier. L’immersion les protège de nombreux facteurs de détérioration. Une pompe immergée peut être laissée dans le puits ou le forage pendant toute la durée de l’utilisation sans qu’on ait besoin de la nettoyer.

Cependant, il est important de rappeler que cet outil de pompage ne supporte pas le fonctionnement à sec. Le manque d’eau risque d’endommager sérieusement le système. Bien sûr, l’appareil est souvent muni d’un ballon vessie. Toutefois, ce dispositif pourrait être complété pour un meilleur usage. Enfin, si les eaux à traiter sont trop chargées, le système de filtrage devra être renforcé. En effet, la crépine à elle seule ne suffira pas à retenir les particules. Le sable peut atteindre certains composants et causer des dysfonctionnements.

Allez fait le, partage merci !Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on Pinterest